L'ATHÉNÉE

Accueil

Andrè BOUCHER de Grez - Doiceau a écrit le 12-02-2006

Que tous ceux de l'Athenée qui peuvent me lire s'activent car je ne peux rien sans eux.Courboin, Coclet Nemry, Marchand, Cornelis, Barniche, Van Beneden, Beublet, Meurice, Korobkoff, Mattatia, Jafferali, Dhanani, Capelluto, Bourge, Ginsburg, Rétif, Monteny, Sonia Thirry, Jonas, J.P.DMichel, Voets, Duhot, Geurts, Dehon, Michelson, Cornet, Castiaux, Bayet, Bastin, Loncours......

 

Un premier témoignage nous est parvenu de Michèle ZOLL. Nous le publions publions ici pour vous en espérant qu'il en inspirera d'autre. Un grand merci à Michèle et d'avance merci à ceux et celles qui suivront sont exemple pour notre plus grand plaisir à tous.

 

Témoignage de Michèle Zoll, ancienne élève de l’athénée (externe, primaire) 1948-1955

 (Les lignes qui suivent nous relatent quelques souvenirs d’une petite fille. Michèle Zoll avait 7 ou 8 ans lorsqu’elle est arrivée avec sa famille à Costermansville. Comme ils avaient fait un très long voyage Anvers-Boma en bateau, puis la traversée du Congo de Boma à Cost en camion, elle eut de longs mois de vacances forcées et dut reprendre sa deuxième année à Bukavu.)

 Nous sommes arrivés à Costermansville (Bukavu) en camion, et venant de Belgique par Boma, ceci en 1948. Je suis mise à l'école primaire, école de l'État. Cette école je m'en souviens comme si c'était hier.

Un bâtiment en dur, avec les bureaux, le préau, les toilettes.  Les classes étaient dans des pavillons, deux classes par pavillons, assez rudimentaires. J'avais des problèmes à l'école. Je n'avais été que quelques mois en primaires à Bruxelles. Le voyage par camion entre Boma et Bukavu, 3000 km de pistes, a duré une éternité. A l'arrivée, mes parents me mettent en 2ème année, mais je ne peux pas suivre et je prends des corrections à la maison.

 Par la suite, nous rentrons dans notre nouvelle école, un bâtiment très moderne, des grandes classes claires et aérées. Avec de très belles terrasses. J'ai eu durant 3 ans, le même instit, Mr. Chauffret (je ne suis pas sûre du tout de l'ortho.), très gentil. Mes parents ont eu la lumineuse idée de me mettre au cours de piano avec Madame Vander Vorst. Je détestais le piano ! Mon truc à moi c'était l'équitation !

Puis il y a eu l'athénée.

J'oublie de dire que lorsque j'étais en 6ème primaire, ma mère a accouché de ma sœur, la 4ème, mais on lui avait amené à l'hôpital, mon autre sœur de 18 mois, Danielle, qui était malade. Danielle est décédée alors que le bébé avait 3 jours. J'ai donc été retirée de l'école pour aider à la maison. Je suis restée 2 trimestres sans scolarité, j'ai donc doublé ma 6è.

 De l'athénée, je me souviens surtout des copines et des beaux locaux, pas grand chose de plus. En 55, nous sommes partis pour Usumbura où il n'y avait pas d'humanités. Donc à nouveau je restai à la maison. Par la suite départ pour Stanleyville où je devrai doubler ma 6ème moderne.

 Pour le reste, j'ai énormément de souvenirs de Bukavu, des photos également. Des moments merveilleux. Des copines, dont certaines actuellement retrouvées, d'inoubliables heures de cheval etc...

Et bien sûr, le souvenir d'un pays merveilleux.

Photos

Voici, ci-dessous, quelques photos datant de cette époque heureuse :

-N° 1 : Devoir de français (Il y est question de la Kawa), par Michèle en 3e année, le 20 oct. 49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N° 2 : Couverture du cahier de compositions (Michèle Zoll)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N° 3, 4 : Deux livres de 6e année

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N° 5 : Michèle et la nounou en Vespa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N° 6 : Communion Solennelle de Michèle dans leur jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N° 7 : Michèle déguisée en « Dame aux camélias » pour un bal costumé en 53, à Cost

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N° 8 : St Nicolas 1950 à Cost, avec beaucoup de petits amis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-N°9 : Michèle (avec lunettes solaires) à l’athénée de Stan en 57-58

 

(NB. Michèle, alors jeune maman de jumeaux à Stan, en 1964, a été prise en otage durant 111 jours par les rebelles simbas.  Elle raconte cette douloureuse histoire sur le site Katembo.be .